biographie des hellscrack

hellscrack

Biographie

at the beginning, back in...

1988, les Hellscrack font leur première scène au Gibus (Paris) aux côtés de Batmobile et Pussy Killers; Le trio se compose à l'époque de Gambeat à la contrebasse et au chant, Xoumoul à la guitare (2 ex Zgeg' Boogie Boys) et de Docnaze, plus tard surnommé Shuman à la batterie et au chant.

Le groupe a vécu sous cette forme environ un an en jouant une douzaine de fois en festivals et concerts psychobilly à Paris (New Moon, Gibus, New Morning, ...), Dijon, Troyes, Roman, ... et en Belgique aux côtés des groupes Psycho du moment : Jekills, Swampys, Madsin, Klingonz, Skitzo, Coffinnails, Krewmen, Meteors, ... et La Mano Negra pour la sortie de Putas Fever sur Pigalle en été 89.

Xoumoul, Gambeat et Docnaze plus Kenny derrière, dans les loges du mythique Gibus à Paris en 1988 Gambeat à Roman au psycho festival en 1989
top retour en haut de la page

French Lovers

C'est à ce moment qu'on se mettra en stand-by ayant étés englobés par les French Lovers, ce qui ne nous empêche pas de faire en rappel quelques classics en trio...

On joue un peu partout, dans le métro, dans la rue, dans des bars, sur des scènes, en France, en Suisse, au pays de Galles, au pays Basque... Jusqu'au retour de Colombie ou Xoumoul et moi quittons le navire, Gambeat faisant son chemin avec Manu Chao avec quelques rescapés de la Mano Negra dissoute sur l'"expreso del hielo".

Les "french" continuent avec une partie de Jim Murple Memorial qui jouaient aussi avec Wreckless Eric.

Comme ça nous était jamais sorti de la tête, on remonte les Hellscrack début 1994; ce qui mettra environ un an, après répétition en duo dans divers squats, garages et caves.

les French lovers au pays de Galles les French lovers, l'estaminet à Etampes en 1990 les French lovers en Colombie
top retour en haut de la page

go west

Donc ça zone pas mal jusqu'à ce que nous vienne l'idée d'appeler une vieille rencontre de tournée, le bassiste le plus demandé de l'ouest, ex-star du show-biz : Kaloo (Elmer food beat). C'est ainsi qu'on se retrouve à Nantes quelques jours plus tard. Et après trois semaines de répèt', on débarque sur l'île d'Yeu pour notre « 1er » concert fin 94.

C'est donc reparti à fond la caisse, on enregistre vite fait une démo 6 titres (K7) et Luigi (Family) nous prend en tour. Ca déboite toujours mais dans un style plus Motörhead.

On tourne donc en France en caf'conc', clubs et festivals; souvent des bonnes dates avec quelques têtes d'affiches (Fleshtones, Jason & the Scorchers, The Inmates...). Mais Kalou joue simultanément avec d'anciens collègues, les dates commencent à se chevaucher, bref : on se passe momentanément de lui fin 95...

Luigi étant aussi tourneur des Happy Drivers, on sait qu'ils vont bientôt arrêter le groupe, on demande à Alain (ex Wampas, Los Carayos, Mano Negra...) de prendre la basse. Pas de problème il aime bien ce qui arrache...

On compose et répète pour un nouveau set et un CD 5 titres sorti à 1000 exemplaires. On se tape encore des bons festivals et premières parties (Alvin Lee, The Inmates, Pogues, Guanabatz...) pendant quelques temps. Mais chacun a à ce moment sa propre idée de la chose; Alain plus hard-core, Xoumoul plutôt métal-indus et moi rock'n'roll. Ce qui donne des morceaux tordus à mon gout et un set trop disparate, ça perd beaucoup d'intérêt; je décide de mettre l'histoire en stand-by en fin 97.

Hellscrack en 1995 : Kaloo, Shuman, Xoumoul. Grosse java à La Lirais, chez les patrons du Mastroquet Shuman (1996) Xoumoul (1996)
top retour en haut de la page

Flesh & Steel

Fin 2000, des potes, Wildwest, qui sortent leur 1er album cherchent une première partie, on remonte donc une formation qui ressemble vite à celle des Hellscrack, additionnée de Lolo (ex Squealer) qui "s'en revenait à Nantes" après sept années aux U.S. et Kalou aussi revient, on se retrouve donc à quatre...

Pendant deux ans on se fait quelques concerts pour le fun avec un répertoire de reprises. Pendant ce temps je monte un studio d'enregistrement, ce qui nous redonne la patate pour composer de nouveaux titres toujours dans le meme jus, plus influencés Rose Tattoo par la guitare de Lolo. On enregistre donc "FLESH & STEEL" a la maison qui sort en distrb' chez Brennus en avril 2004.

On tourne pas trop mal, toujours du caf'conc' mais aussi des bonnes premières parties (Nashville Pussy, Rose Tattoo, Supersuckers, Dr Feelgood...), des concentr' Harley, des conventions de tattoo. Et on fait aussi une tournée d'une semaine en Espagne entre Barcelone et Valencia, organisée par notre ancien contre-bassiste Gambeat qui habite depuis en Espagne et joue toujours avec Manu Chao...

Debut 2006 on se retrouve de nouveau à trois, effectivement Xoumoul quitte le groupe.

Lolo (2003) Rose Tattoo & Hellscrack, Élysée Montmartre à Paris en 2004
top retour en haut de la page

Rusted

Donc on compose pour le prochain CD, on joue aussi avec quelques groupes scandinaves (Crucified Barbara, Badmachine, Texas Mother Fuckers...), des ricains et australiens (Nashville Pussy, Supersuckers, The Saints...). On se fait une tournée britanique d'une dizaine de dates avec nos potes "Viktims".

Pendant ce temps on enregistre et sort finalement "RUSTED" printemps 2009, en distrib' chez "Mass Prod". On continue par quelques dates dans l'ouest (Peter Pan Speedrock, Demented Are Go, GBH...)

Hellscrack 2010 natural country boys
top retour en haut de la page
 
|
|
radio hellscrack

acheter RUSTED

albums hellscrack

agenda

Newsletter

inscription
désinscription
 

hellscrack, © 2017 - credits.

alive pixel, création de site internet.

youtube hellscrack myspace hellscrack facebook hellscrack twitter hellscrack